Biographie de Bram Stoker

Abraham Stoker, plus connu sous le nom de Bram Stoker, est un écrivain irlandais né à Clontarf, au nord de Dublin, le 8 novembre 1847 et mort à Londres le 20 avril 1912. Dracula est sans nul doute son œuvre la plus célèbre.

 

Troisième enfant d’une famille nombreuse, il est le fils de la féministe Charlotte Matilda Thornley et porte le même nom que son père, Abraham Stoker. D’une santé fragile et souvent alité, il est marqué par les récits que lui fait sa mère de la Bible, des légendes irlandaises, ou encore de l’épidémie de choléra qui touche l’Irlande au début du XIXe siècle, récits qui nourriront profondément son œuvre.

 

Rétabli, il intègre le Trinity College à Dublin en 1863. Il se passionne pour la littérature, et particulièrement pour le théâtre et la poésie. Il commence en 1867 une correspondance avec l’écrivain américain Walt Whitman, auteur notamment du recueil de poèmes Leaves of Grass. Il obtient en 1870 son diplôme en sciences et mathématiques.

 

Devenu fonctionnaire, il écrit également des chroniques théâtrales pour plusieurs journaux, comme le Dublin Mail, ce qui l’amène à fréquenter la société culturelle de Londres. En 1872, il découvre avec enthousiasme le roman Carmilla, un des romans gothiques les plus célèbres du genre, que vient de publier l’écrivain irlandais Sheridan Le Fanu.

 

L’année suivante, Bram Stoker publie son premier récit, une nouvelle intitulée La Coupe de cristal, qui paraît dans la revue London Society. Trois ans plus tard, en 1875, il publie The Chain of Destiny, son premier roman.

 

En 1876, il se lie d’amitié avec l’acteur Henry Irving, qu’il avait eu l’occasion de voir sur scène en 1867 à Dublin, et dont il s’inspirera parfois pour certains aspects de son personnage Dracula. Grâce à cette amitié, Stoker est nommé administrateur du Lyceum Theatre de Londres, ce qui assoit désormais sa position au sein de la société culturelle britannique. Henry Irving en est le propriétaire et le directeur..

 

C’est également en 1876 que meurt son père. Il adopte alors définitivement le surnom de Bram. En 1878, il épouse Florence Balcombe, une ancienne voisine d’enfance ; leur fils naît un an plus tard. Il publie en 1881 un recueil d’histoires pour enfants intitulé Under the Sunset.

 

En 1883, le Lyceum Theatre entame une tournée aux États-Unis, où Stocker rencontre l’écrivain Walt Whitman, avec lequel il entretenait une correspondance depuis ses années d’études. Lors d’une deuxième tournée en 1886, Stoker publie A Glimpse of America, un essai sur les États-Unis. Il assiste ensuite à Londres à une conférence du clinicien et neurologue français Jean-Martin Charcot sur l’hypnotisme.

 

Il rencontre en 1890 l’orientaliste hongrois Arminius Vambery, membre de la Royal Geographical Society et spécialiste des légendes d’Europe de l’Est. Celui-ci lui parle de l’histoire de Vlad Tepes, prince de Valachie, qui inspire son personnage le plus célèbre. Il commence dès lors à travailler sur son roman Dracula, entamant de minutieuses recherches au British Museum et se documentant soigneusement dans les bibliothèques, ce qui donnera parfois à son roman l’aspect d’une étude géographique, historique, ou encore ethnologique et folklorique. Ce côté perfectionniste permet à l’auteur de décrire très précisément la Transylvanie, sans y être jamais allé personnellement. Entre temps, il publie deux autres romans : The Snake’s Pass en 1890 et The Shoulder of Shasta en 1895. Il rencontre également l’érudit britannique Sir Richard Francis Burton, à la vie pour le moins romanesque.

 

En 1897 paraît enfin Dracula. Celui-ci ne connaît cependant pas immédiatement le succès : il faudra attendre la mort de l’auteur pour que le personnage du Comte Dracula trouve sa destinée.

 

En 1902 ferme le Lyceum Theatre. Bram Stoker publie The Mystery of the Sea, The Jewel of the Seven Stars en 1903, puis The Man en 1905. C’est cette même année qu’Henry Irving décède. Stoker publie à sa mémoire Personnal Reminiscences of Henry Irving, un recueil de souvenirs sur son ami, en 1906. En 1909, il fait paraître Snowbound, inspiré des tournées du Lyceum Theatre aux États-Unis, ainsi qu’un roman fantastique intitulé The Lady of the Shround. Il publie enfin The Lair of the White Worm en 1911.

 

Bram Stoker meurt à son domicile le 20 avril 1912. Sa veuve publie le recueil de nouvelles L’Invité de Dracula, dont le premier récit n’est autre qu’une version alternative du premier chapitre de Dracula. Elle cède également les droits du roman Dracula au dramaturge Hamilton Deane, qui le fera passer à la postérité.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • biographie personnages de dracula
  • abraham stoker dracula
  • biographie sur lauteur dracula
  • romans les plus connues de bram stoker
  • Stocker ecrivain

Share and Enjoy

Email
Print